Business

Les attraits et les contraintes d’une entreprise individuelle

Avoir sa propre entreprise est le rêve de tous les jeunes entrepreneurs de nos jours, même si cela peut s’avérer être risqué. En effet, c’est une situation et un statut bien controverse. Par conséquent, entreprise et entrepreneur s’exposent à une arme double tranchante. Il est donc important, avant de s’y lancer, de connaître quels sont les avantages d’une entreprise individuelle, et quelles en sont les contraintes.

Entreprise individuelle : ses principes 

Cette forme d’entreprise peut s’agir d’une entreprise commerciale ou civile. Toutefois, la détermination de son statut dépend des caractéristiques régissant ses activités, qu’elles soient libérales, commerciales ou autres. Ainsi, celui qui est à l’origine de la fondation individuelle ne peut détenir qu’un seul patrimoine. Dans cette perspective, toutefois, il est réalisable d’engager sa responsabilité personnelle dans la mesure où il effectue des infractions dans le cadre de la mise en œuvre de ses activités professionnelles. Ainsi, il demeurera le principal responsable des créances contractées au nom et pour le compte de son entreprise.

Entreprise individuelle : ses avantages

Un premier avantage de ce genre de société est la simplicité de son fonctionnement. À vrai dire, différemment des autres formes de sociétés, celle-ci forme une seule entité dans laquelle le pouvoir de décision revient primordialement et uniquement à l’entrepreneur. Ce qui n’est pas le cas dans les autres qui demande encore un certain nombre de réunions pour pouvoir arriver à une décision importante. Ces réunions requièrent, en effet, la présence de tous les membres du conseil.

 Aussi, comme l’entreprise individuelle fait à la fois référence à un patrimoine professionnel et un patrimoine privé de son fondateur, elle ne risque en aucun cas de faire l’objet d’abus de biens sociaux. D’ailleurs, elle ne fait aucunement appel à un capital social. 

Mais encore, les coûts y sont réduits ainsi que le régime fiscal y est assoupli. Certes, à la création d’une telle entreprise, les formalités sont simplifiées. L’entrepreneur n’a nul besoin de relever un statut et ne doit satisfaire qu’à une seule procédure. Cela consiste tout simplement à déposer un simple dossier auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE). Ainsi, tout au long de son existence, l’entreprise ne sera soumise à aucun formalisme juridique. Sur le plan fiscal, elle bénéficiera du régime de la micro-entreprise et profitera d’un régime du micro social, mais encore, d’un prélèvement libératoire d’impôt sur le revenu.  

Entreprise individuelle : ses inconvénients

Ce qui peut poser problème, cependant, c’est le caractère illimité de la responsabilité de l’entrepreneur. Autrement dit, ce dernier sera mené à diriger toutes les actions contractées au nom et pour le compte de la société, ce qui n’est pas une tâche facile. Par ce fait même, cela présente un grave risque de sorte de compromettre à son propre patrimoine.

Lire aussi  Les avantages de la formation AFPA

 Autrement, dans la mesure où il se présente un dépôt de bilan, le patrimoine privé ainsi que la vie personnelle de l’entrepreneur risquent de subir de lourdes conséquences. Par ailleurs, en ce qui concerne le point de vue social, à cause du régime de couverture de l’entrepreneur individuel, il ne pourra jamais profiter d’une profession sécurisée. Certes, en cas de faillite, il ne pourra pas également bénéficier d’une couverture procurée par l’assurance-chômage du régime général. 

Autres articles:Business