Business

Le concept de politique économique

Tout le monde discute d’économie. Il y a encore tan de divergences dans ce terme. En parlant d’économie, il est crucial de différencier les fins et les moyens et aussi d’assujettir les systèmes aux fins. Si on pense en matière de réalités, disposer une balance commerciale propice signifie qu’on exporte vers les autres pays plus de produits qu’on importe venant de l’étranger.

La politique économique désigne une cohérence de décisions saisies par les pouvoirs publics afin d’atteindre certains objectifs liés à la condition économique d’un pays par le biais des instruments divers et dans un monde plein de contraintes. Elle cherche surtout à fixer des finalités pour le mieux-être de la société. Les cadres de décision dans cette notion sont multiples, à savoir qu’elles peuvent être saisies au niveau supranational ou au niveau national. 

Cette politique poursuit des buts divers, tels que la limite du déséquilibre économique ou la régulation du marché tout en promouvant la tactique sociale nationale. Elle a pour objectifs principaux à court terme le carré magique de stabilité de prix, de plein emploi, de croissance et d’équilibre de balance. Ces derniers s’avèrent être difficiles à atteindre. En effet, une importante croissance autorise le rentré au plein emploi. Toutefois, elle doit être accompagnée, de manière générale d’une augmentation de prix, qui déduit l’insuffisance de la balance. Sur le long terme, cette notion a pour but de garantir une croissance durable tout en minimisant les inégalités dans la société. 

Les systèmes de la politique économique

Ce libéralisme se base sur le propos que le marché est le moyen est le plus efficace pour la régulation des activités économiques. Donc, il faut éviter les interventions déstabilisantes du gouvernement. En ce qui concerne les libéraux, le gouvernement doit se concentrer sur la stimulation de la compétition entre les établissements tout en palliant les faiblesses du marché. Alors, son rôle revient à installer un encadrement institutionnel qui vise à assurer le fonctionnement du marché et la libre concurrence. On peut alors parler  de règlementations. 

Au contraire, l’intégration économique repose sur le fait que seul l’Etat est en mesure de limiter le chômage et patronner la croissance. En ce qui concerne les interventionnistes, de manière naturelle, le libéralisme débouche et même inévitable pour le chômage aussi bien que les applications de l’Etat permettent de l’éviter. Donc, il doit imposer son choix et équilibrer l’économie per l’usage de politiques particuliers adaptés à toute circonstance. 

Les différentes catégories de politiques économiques

Les acteurs économiques peuvent choisir entre ces deux catégories, à savoir la politique conjoncturelle et la politique structurelle. Concernant la première catégorie, elle cherche à agir sur les crises économiques à court terme en utilisant des moyens institutionnels. Principalement, elle rassemble la tactique monétaire et budgétaire. Concernant la deuxième catégorie, elle vise à changer les structures économiques en moyennant des actions sur le long terme. Il s’agit d’accompagner et de préparer le pays aux modifications de l’économie majeure. Souvent, elle passe par des opérations de formations des personnes, la recherche, le développement et la communication. 

Lire aussi  Les avantages de la formation AFPA

Autres articles:Business