Finance

Comment faire un plan de financement ?

Un plan de financement est une condition préalable à un crédit solide. Ce plan est créé en fonction des capitaux propres, du coût total et des besoins de prêt. Pour que le financement soit le plus sûr possible, vous devez calculer tous les chiffres de manière réaliste. Le plan de financement est propre à chaque projet. Ci-dessous, vous verrez comment l’élaborer.

Comment élaborer un plan de financement ?

Chaque plan de financement est basé sur les trois éléments: les coûts totaux, les capitaux propres et la dette. Pour évaluer explicitement chacun de ces éléments, des valeurs de référence doivent être utilisées si le projet n’est pas encore spécifique. 

Etape 1: Etablir un budget

Le budget est utilisé pour calculer la charge mensuelle possible. Ceci est donc basé sur la somme d’argent que vous pourrez rembourser chaque mois. Dans le budget, tous les frais de subsistance mensuels sont déduits des revenus. Cela donne une marge de manœuvre pour la mensualité due.

Etape 2: Lister les capitaux propres 

Vous devez avoir un aperçu du montant des capitaux propres car ils affluent dans le financement. Plus il est élevé, plus les taux d’intérêt de la banque deviennent également favorables. Certains établissements de crédit exigent même un certain montant de fonds propres avant d’approuver le financement. 

Etape 3: Calculer les coûts totaux 

Les coûts totaux sont composés de divers éléments qui peuvent varier. Lors de l’achat d’un bien immobilier par exemple, vous verrez ces éléments :

  • Prix ​​d’achat : qui représente les charges pour le bien en question
  • Frais de construction de maisons: il s’agira là des frais pour les architectes, pour les entreprises de construction et pour l’assurance de construction
  • Frais annexes : ce sont les frais de notaire, les droits de mutation immobilière, l’assurance incendie, les frais d’aménagement et les frais de raccordement

En fonction de votre projet, vous devez donc calculer le coût total nécessaire à sa concrétisation.

Etape 4: Préciser votre objectif temporel

Chaque plan de financement doit avoir un objectif temporel. Et ce dernier correspond à la date à laquelle le prêt doit déjà avoir été entièrement remboursé. 

Etape 5: Choisir le bon taux d’intérêt fixe

Si les taux d’intérêt sont actuellement bas, un taux d’intérêt fixe long est recommandé. Si le taux d’intérêt est élevé, un taux d’intérêt fixe à moyen terme peut être visé. En fin de compte, les demandeurs doivent évaluer leur flexibilité en matière de suivi de financement.

Etape 6: Choisir le type de prêt et inclure les subventions

Le type de prêt que vous choisissez détermine le type de remboursement. La forme la plus courante est le prêt de rente. Ici, le même taux mensuel est estimé sur toute la durée de remboursement. Cependant, une dette résiduelle peut rester. Avec un prêt à remboursement intégral, le financement peut être effectué jusqu’au bout. Si vous ne souhaitez pas vous engager, vous pouvez utiliser un prêt variable. Ceci afin de pouvoir bénéficier plus tard de la baisse des taux d’intérêt baisse. Avec le choix du bon type de prêt, le plan de financement comprend également d’éventuelles subventions.

Etape 7 : Inclure des options de remboursement spéciales

Chaque plan de financement solide comprend également des remboursements spéciaux. Ceux-ci permettent de rembourser plus rapidement la dette restante ou les intérêts.

Un plan de financement complet indique exactement quelles sont les mensualités dues. Il énumère également la relation entre les frais d’intérêt et la dette restante. Si ce document est bien élaboré, les coûts et toutes les sources d’argent seront gardés en vue. Ainsi, aucune dépense imprévue ne pourra encombrer le budget.

Lire aussi  Chèque de banque - fonctionnement et mode d’emploi

Autres articles:Finance