Vie quotidienne

Assurance scooter sans bsr

La norme voudrait que toute personne roulant un scooter possède un permis de conduire. Mais tout principe ayant des exceptions, le permis de conduire n’est pas obligatoire pour ceux qui sont nés en France avant le 31 décembre 1987. Quelle génération chanceuse! Même s’il est possible de circuler sans Brevet Sécurité routière selon la loi française, cette même loi exige tout de même une assurance pour ces scooters. Alors, même si vous ne disposez pas de BSR, vous pouvez conduire un scooter mais à la seule condition de l’assurer. Cette assurance permet de couvrir votre responsabilité civile en cas de périple.

Les types d’assurances scooter sans bsr

Avant même d’avoir les conditions d’éligibilité pour bénéficier d’une assurance scooter, il est primordial de savoir quels sont les types d’assurance à votre portée malgré l’absence du brevet de sécurité routière. Dans l’optique de couvrir vos éventuels dégâts de toute nature causés à autrui, on distingue trois types d’assurance pour scooter sans BSR.

L’assurance au tiers

C’est la première et la moins onéreuse de toutes. Raison pour laquelle plusieurs conducteurs de scooter la sollicite. Cette assurance a la particularité de vous prendre en charge pour une assistance des 50 km, la garantie du casque et même d’être dédommagé en cas d’accident ou d’écueil. Même si cette assurance vous procure une défense pénale en cas d’accident, vous perdez tout de même votre droit à indemnisation si votre scooter a été endommagé lors d’un accident. De même, vous ne bénéficiez d’aucun dédommagement en cas de dégâts lors d’un accident responsable. Auquel cas vous devez souscrire à un autre modèle d’assurance scooter sans BSR.

L’assurance au tiers plus

En plus de ce qu’offre l’assurance au tiers, celle au tiers plus vous couvre également en cas de :

    • Vol
    • Catastrophes naturelles (inondations, tremblements de terre, orages, etc)
    • Incidents technologiques
    • Incendies
    • Actes terroristes
Lire aussi  Où coller sa vignette d'assurance moto ?

Par contre, pour ce qui est du prix, l’assurance tiers complémentaire est légèrement plus coûteuse du fait de ses garanties supplémentaires. Vous avez donc une immunité plus large et sereine. Logique !

L’assurance tous risques

Il s’agit de l’assurance la plus flexible car elle est adaptable selon vos besoins et le conducteur du scooter assuré. L’assurance tous risques offre en plus des garanties des deux précédentes : une garantie assistance et dépannage permettant d’être couvert lors d’une panne. Elle va même jusqu’à couvrir les frais de transport utilisés durant la panne de votre scooter.

Les conditions pour une assurance scooter sans bsr

Afin de bénéficier d’une assurance scooter sans BSR, certaines conditions doivent être accomplies. Il faut rappeler que si vous n’avez pas d’assurance, la loi française prévoit des amendes.

Il faut avoir 21 ans révolus pour pouvoir non seulement conduire un scooter sans BSR, mais également souscrire à une assurance.

Le choix de la formule d’assurance

Il s’agit de faire un choix selon vos besoins et votre catégorie de conducteur. Mais l’assurance minimale ici est celle au tiers.

Le coût de l’assurance

Ce critère est très important, raison pour laquelle avant d’opter pour une assurance, il faudra connaître votre budget et le coût que cela implique au préalable.

Le dossier

Bien entendu, il faut monter un dossier avant de signer un contrat d’assurance. La composition du dossier dépend des prestataires. Mais il faut généralement prévoir :

  • La carte grise ou le certificat d’immatriculation afin de justifier votre appartenance au scooter;
  • Une copie de votre carte d’identité ou toute autre pièce justifiant votre naissance avant le 31 décembre 1987;
  • Le formulaire dûment rempli avec toutes vos informations personnelles;
  • Un relevé d’identité bancaire (RIB) si vous optez pour le paiement par prélèvement.

Autres articles:Vie quotidienne